La technologie Adblue retardée

Les sociétés DAIMLER, BMW et le groupe VOLKSWAGEN se sont concertés pour limiter le développement d’une technologie permettant de rendre les voitures moins polluantes entre le 25 juin 2009 et le 1er octobre 2014.


La Commission européenne se saisie du dossier après la dénonciation du cartel par la société DAIMLER.


Le 8 juillet 2021, la Commission européenne inflige une amende de 875.189.000 €.


Plus précisément, au regard du communiqué de presse, les sociétés Daimler, BMW et le groupe Volkswagen se sont accordés sur les tailles et gammes des réservoirs d'AdBlue ainsi que sur la consommation moyenne estimée d'AdBlue. Ce type de réservoir permet notamment de transformer les Nox toxiques en eau et en azote inoffensifs sur les moteurs diesels.


Les constructeurs ont également échangé des informations commercialement sensibles sur ces éléments.


Concurrence et écologie ne sont pas antinomiques. Bien au contraire, la concurrence apparait aujourd’hui comme un instrument important dans la lutte pour une planète plus saine.


La date de publication de cette décision n’est d’ailleurs très certainement pas le fruit du hasard. En effet, cette décision est publiée quelques jours seulement avant la proposition par la Commission européenne de mesures visant à réduire les émissions de CO2. Ces mesures permettraient d’atteindre l’objectif de neutralité carbone fixé pour 2050 et devraient être connues le 14 juillet.


Les autorités de concurrence s’intéressent en outre de plus en plus à l’écologie comme l’ADLC qui a, à nouveau, fait du développement durable une de ses priorités pour 2021.


Affaire à suivre.


Lien du communiqué de presse

0 vue0 commentaire