Le Bitcoin influenceur

La DGCCRF sanctionne l’influenceuse Nabilla BENATTIA-VERGARA a une amende de 20.000 euros pour la promotion du Bitcoin sur Snapchat le 28 juillet 2021.



La DGCCRF s’intéresse aujourd’hui aux nouvelles pratiques publicitaires réalisées par les influenceurs qui sont de plus en plus importantes. La DGCCRF indique d’ailleurs que d’autres enquêtes sont en cours. En l’occurrence, la DGCCRF visait ici sur les pratiques publicitaires de Nabilla BENATTIA-VERGARA.


Sur le réseau social Snapchat, par le biais d’une « story », l’influenceuse avait fait la promotion de services de formation au trading proposé par un site internet spécialisé dans l’achat et la vente de Bitcoin en janvier 2018.


L’influenceuse avait cependant oublié de mentionner qu'elle touchait une rémunération pour cette publicité.


Le couperet tombe: pratique commerciale trompeuse. La DGCCRF considère que l’utilisateur peut être amené à penser que cet éloge découle d’une expérience réussie et désintéressée, ce qui n'était pas le cas.


Par ailleurs, l’influenceuse avait indiqué à ses abonnés que le service proposé par le site de trading était gratuit, que les sommes investies étaient systématiquement récupérables et que les rendements allaient jusqu’à 80% grâce aux conseils de la société de trading.


La DGCCRF qualifie également ces propos de pratiques commerciales trompeuses en ce qu’ils induisent le consommateur en erreur sur les caractéristiques du service et les résultats provenant de l’utilisation du site.


Avec l’accord du tribunal judiciaire de Paris, la DGCCRF sanctionne Nabilla BENATTIA-VERGARA à une amende de 20.000 euros en prenant en compte le bénéfice qu’elle a tiré de cette promotion.


Avant la DGCCRF, l’AMF avait déjà twitté en 2018 en réponse aux propos de Nabilla BENATTIA-VERGARA que : « Le Bitcoin c’est très risqué ! On peut perdre toute sa mise. Pas de placement miracle. Restez à l’écart »


Même le site internet « traderlebitcoin » mentionné par l’influenceuse est plus prudent et met en garde contre les risques d’investir dans le Bitcoin en mentionnant bien « le risque élevé de perdre de l’argent rapidement ».


On peut également s’interroger sur la possibilité qu’aurait un abonné de Nabilla BENATTIA-VERGARA d'engager une procédure en responsabilité après avoir perdu ses économies en investissant « les yeux fermés » dans le Bitcoin comme le recommandait l’influenceuse.


Lien vers le communiqué de presse

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout